Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes de recherche > Chimie Organique et Médicinale > Inhibiteurs d’enzymes et de récepteurs > Personnels

Personnels

Toutes les versions de cet article : English , français

Personnels

Membres permanents Membres non permanents
Pr. F. Anizon Julien Buzenet (M2)
Dr. F. Giraud Bachir Douara (stage doctoral)
Pr. P. Moreau Laurie Gonthier (M1)
Dr. E. Pereira Helmi Tazarki (stage doctoral)
Alexia Visseq (Doctorante)





Pascale Moreau est titulaire d’un DEA de biophysicochimie et biologie cellulaire et moléculaire réalisé sous la direction des Pr. Gérald Guillaumet et Michel Monsigny (Orléans, France). En 1993, elle a obtenu une thèse de l’Université d’Orléans réalisée sous la direction du Pr. Gérard Coudert sur la synthèse et la réactivité de dérivés de la 1,4-benzodioxine. En 1994-1995, elle rejoint le groupe du Pr. Victor A. Snieckus à l’Université de Waterloo (Canada) pour un stage post-doctoral sur les métallations ortho-dirigées et la synthèse de macrocycles. Elle effectue ensuite un post-doctorat en industrie chez Bristol-Myers-Squibb (Marne-la-Vallée, France) en synthèse asymétrique. En 1996, elle est nommée Maître de Conférences à l’Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand, France) et rejoint le groupe de Michelle Prudhomme s’intéressant à l’hémisynthèse de dérivés de la rébeccamycine. Elle est promue Professeur en 2007. Ses activités de recherche actuelles concernent le développement de nouveaux composés hétéroaromatiques biologiquement actifs.

Fabrice Anizon a obtenu un DEA de Chimie en 1996 à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (France) après des travaux de recherche dans les groupes du Pr. Georges Jeminet (Clermont-Fd) et de Daniel T. Glatzhofer (Université d’Oklahoma, Etats-Unis). En 1999, il obtient une thèse en chimie organique biologique à l’Université Blaise Pascal, sous la direction du Pr. Michelle Prudhomme, sur la recherche de dérivés de la rebeccamycine inhibiteurs de la topoisomerase I ou de protéines kinases. Il rejoint le groupe du Pr. Philip J. Kocienski à l’Université de Glasgow (Ecosse) puis à l’Université de Leeds (Angleterre), au cours d’un stage postdoctoral dans le domaine de la vectorisation peptidique de composés biologiquement actifs. En 2001, il poursuit comme Lecturer à l’Université de Leeds, dans le même groupe, travaillant dans le domaine de la chimie organométallique et la synthèse asymétrique. En septembre de la même année, il est nommé Maître de Conférences à l’Université Blaise Pascal. Il est promu Professeur en 2008 dans la même Université. Ses thématiques de recherches concernent la conception et la synthèse de composés hétéro-aromatiques biologiquement actifs.

Francis Giraud est ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse et titulaire d’un DEA de Chimie Organique et Bioorganique de l’Université de Haute Alsace (2004) obtenu sous la direction des Pr. Jacques Eustache et Pierre van de Weghe. En 2007, il obtient une thèse de l’université de Nantes (France) sous la direction du Pr. Marc Le Borgne et du Dr. Cédric Logé sur la conception et la synthèse de dérivés indoliques à visée antifongique ou antiparasitaire. Après un stage post-doctoral d’un an dans le même laboratoire avec les Pr. Muriel Duflos et Pascal Marchand, il rejoint en 2008 le groupe du Dr. René Grée à Rennes (France) où il travaille sur la préparation d’analogues fluorés de la mélatonine. Il intègre en 2009 le groupe du Pr. Pascale Moreau à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand (France) en qualité d’ATER. En 2010, il est nommé Maître de Conférences dans le même groupe. Ses activités de recherche portent sur la mise au point de voie de synthèse de composés hétérocycliques azotés, inhibiteurs potentiels de kinases.