Partenaires

CNRS
Logo tutelle Logo tutelle


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Vie du laboratoire > Congrès, écoles thématiques > TEEP > Contexte Scientifique

Contexte Scientifique

par Karine Ballerat - 1er juin

TEEP : Thermodynamique des équilibres entre phases

7 et 8 décembre 2017
Amphi de Recherches, Pôle Physique, Campus des Cézeaux
Avenue Blaise Pascal
Clermont-Ferrand

Contexte Scientifique Dates Importantes Tarifs et Inscription Appel à communication Programme organisateurs

Dans de nombreux procédés industriels, la connaissance des équilibres thermodynamiques liés aux changements d’état des mélanges solides, liquides ou gazeux est un des facteurs permettant leur optimisation ou leur développement. La compréhension et l’exploitation rationnelle de diagrammes d’équilibres liquide-vapeur, liquide-liquide et solide-liquide sont nécessaires et fondamentales dans la mise au point des opérations unitaires de procédés intégrés, concurrentiels et transférables à l’industrie. L’extraction et la purification de produits inorganiques et organiques, l’obtention de produits purs par distillation, démixtion, précipitation sélective, ou cristallisation sont quelques exemples clefs pouvant s’appliquer aussi bien aux industries pharmaceutique et alimentaire qu’à la métallurgie, la plasturgie ou la pétrochimie.
Dans certains procédés il est primordial de prévenir l’apparition de nouvelles phases pour des raisons de sécurité. L’apparition de phases solides lors de procédés en écoulement peut par exemple être à l’origine d’accidents dramatiques. La formation de phases gazeuses non désirées peut également être la source de difficultés technologiques importantes. Dans d’autres cas, le contrôle de l’apparition de nouvelles phases permet d’atteindre les objectifs de fabrication : formulation de substances actives par cristallisation, utilisation des fluides supercritiques, stockage de l’énergie, machines thermiques, évaporation contrôlée…
Nombre de données expérimentales sont disponibles pour des systèmes modèles contenant des phases fluides, en particulier pour décrire les équilibres liquides-vapeur. Des modèles thermodynamiques robustes ont été développés et optimisés ces dernières années. Cependant, ceux-ci sont beaucoup plus rares pour décrire les phases solides ou des mélanges hétérogènes multiphasiques (formation d’hydrates, équilibres de multiples phases…) et leur précision est souvent mise en défaut pour des mélanges à constituants multiples ou très fortement non-idéaux.

L’objectif de ces journées est de proposer un moment d’échange entre expérimentalistes et théoriciens, industriels et académiques, chercheurs confirmés et doctorants. Si cette problématique vous intéresse, venez participer à ces journées de travail qui se dérouleront les 7-8 décembre 2017 à Clermont-Ferrand.